dimanche 12 octobre 2008

Diptyque 4.4a : Collection de disques

Pour une fois, je ne participe pas à la partie "a" du diptyque d'Akynou par une simple photo posée sur Flickr : j'y ajoute un peu de présentation.

Le texte qu'il s'agissait d'illustrer est de Fennelin :

- Des timbres, j'ai repris le virus du grand-père. Enfin, pour l'instant la moitié des timbres se trouvent encore chez mes parents.
- Les livres. Certains auteurs en fait (Douglas Adams, Neil Gaiman, Anne McCaffrey, Feist...). Surtout de la Fantasy donc. Je couvre quelques morceaux de murs avec.
- Les jeux. Une armoire complète à ce jour. Va falloir un autre meuble bientôt.
- Les vieux jeux de rôle. Quelques étagères de matériel près à jouer pendant de longues heures. Plein de papier pour attirer la poussière...
- Les films, séries, figurines... de PatLabor. Mon côté manga.
- Les souvenirs de voyages de mes potes... J'ai même, comble du mauvais goût, une tasse avec Sadam Hussein en photo.
- Des cartes de jeux à collectionner (Legend of the five rings, Horus heresy...)
- Les problèmes de santé. Ce qui donne une quantité non négligeable de radios, compte-rendus et autres documents à conserver...
- Les films de Miyazaki. En DVD bien sûr maintenant que j'en ai les moyens.


Les collections, donc. Je n'en ai guère, un problème de place essentiellement, mais aussi un refus de m'encombrer d'objets, rassemblés au prix d'efforts et d'énergie qui souvent au bout de quelques années me semblent vainement gâchés.

Une seule exception : les disques. Ce n'est pas vraiment une collection, plutôt une accumulation. De temps en temps, j'effectue une purge, mais la dernière fois date un peu ...

Voici le coin "Jazz" (colonnes de gauche) et "Pop Rock" (colonnes de droite) avec les compiles indéfinissables au centre.



Là, le coin "musique classique" (essentiellement contemporaine).



Et ici, les collections dans la collection, les séries choisies en fonction de la maison d'édition.



Enfin, stockés dans un placard, voici des cartons où je range les CDs qui ne peuvent entrer dans les espaces ci-dessus définis. C'est cette zone qui, une fois pleine, doit être purgée. En attendant, des allers-retours entre ces cartons et les rangements surviennent, de temps en temps.

4 commentaires:

akynou a dit…

Wow ! ça c'est le genre de collection qui m'a toujours fascinée.
Et tu as le temps de tout écouter ?
Et ceux dont tu te sépares, tu les revends (comme la plupart des critiques de disques) ?

bladsurb a dit…

J'ai habituellement le temps d'écouter chacun au moins une fois ... C'est avoir le temps de les réécouter un peu plus tard qu'il est plus difficile de trouver ! Si bien qu'il y a parfois des redécouvertes quelques mois plus tard, de disques que j'avais complètement oubliés.

Pour les revendre, c'est plus dur que pour les critiques de disque, parce que les disques dont je cherche à me débarasser sont généralement plutôt vieux, plus du tout d'actualité, parfois dans un état médiocre coté pochette ou livret, et la plupart du temps dans un créneau peu porteur. Je les refourgue chez des revendeurs d'occase sans en attendre beaucoup de sous ... Et les refusés, je les abandonne dans des téléphones, qu'ils trouvent au bonheur la chance un autre propriétaire.

aymeric a dit…

Jolie Discothèque…
Il me semble avoir reconnu le coffret Sequenzas de Berio et les sessions Davisiennes de Bitches Brew et Cellar Door. Pour le reste l'image est trop petite et, bien que cette recherche m'amuse, je n'ai actuellement pas assez de temps à y consacrer...
(Ma collection a des proportions assez comparables mais, comme j'ai la chance de pouvoir écouter de la musique en bossant, j'ai partiellement résolu le problème de la réécoute. Ce qui n'empêche pas, heureusement, quelques redécouvertes.)

bladsurb a dit…

Oui pour les Sequenzas, oui pour Cellar Door, oui presque pour Bitches Brew (c'est In a Silent Way ; je n'ai Bitches Brew qu'en version "simple" double CD).
La taille des photos, c'est un peu fait exprès ...

Au boulot, j'écoute soit mes radioblogs, soit LaunchCast (Yahoo Music maintenant) ; de toute façon, il me serait difficile de bosser en écoutant du Xenakis ou du Cecil Taylor ...