lundi 22 janvier 2007

Le truc en Cinq

C'est pas comme si je ne m'attendais pas à être atteint un moment ou à un autre ... M'y serais-je sinon collé tout seul ? Pas sur.
Bon. 5 trucs à dire que vous ne savez pas sur moi, franchement, ça devrait pas être trop difficile !

- Je n'ai pas le permis de conduire. Ce n'est pas faute d'avoir essayé (j'ai même eu deux fois le code), mais la motivation n'a jamais été suffisante à vaincre la considérable envie, dès que j'ai les mains sur le volant, d'être n'importe où ailleurs. Habitude trop ancrée de rêvasser lorsque je suis immobile dans un véhicule en mouvement. Et tout le discours virilatoire de projection égotique dans la Voiture m'indispose profondément. Du coup, soit je reste sur Paris, soit je deviens suffisamment riche pour pouvoir payer un chauffeur !

- Je n'ai pas de machine à laver. Je préfère le rituel des passages réguliers au lavomatic à un achat qui serait trop "impliquant", comme un passage dans un certain ordre établi qui ne m'attire pas. Toutes considérations économiques mises à part, continuer à louer plutôt qu'acheter un appartement tient sans doute de la même problématique.

- Je n'ai pas de téléphone portable. Professionnellement, ça surprend mes supérieurs, dont certains préfèrent penser que je refuse seulement d'en fournir le numéro, ce qui me rend non joignable "même en cas de coup dur", attitude peu appréciée. Mais cette absence de fil à la patte est un luxe tellement confortable : ne pas avoir à extirper l'engin de sa cachette, méprisant les protestations des voisins dérangés, au motif que c'est peut-être important, allez savoir, un accident dans la famille peut-être, pour finalement décrocher et comprendre, après de difficiles échanges, qu'il s'agit d'un faux numéro. Je dirais : avoir un téléphone portable sur soi, c'est accepter d'être à tout moment prêt à apprendre le pire ; je m'y refuse.

- Je n'ai pas de chaîne Hi Fi. Juste un bloc compact, avec effet stéréo élargie, basse amplifiable et lumières qui clignotent. Pourtant, vu le type de musique que j'écoute, ne devrais-je pas investir dans la Haute Qualité ? Mais la vraie Fidélité, elle a lieu dans la salle de concert, au milieu des toussotements et grincements de sièges, des souffleries et mauvais équilibres sonores, bien loin de la propreté clinique des CDs. Quand le son devient trop beau, est-ce qu'on écoute encore la musique ? Les livres dorés sur tranche ne rendent pas meilleure leur littérature, et pas toujours plus grand le plaisir qu'on a à les lire.

- Je n'ai pas de Pile à Lire. En général, je n'achète un livre que quand je termine le précédent. Ou alors je demande qu'on m'en prête un. Ou encore je plonge dans une relecture. L'objectif étant de lutter contre l'envahissement. Ne garder chez soi que les livres potentiellement relus. Je n'ai pas non plus de Pile à Écouter, mais pour une raison différente : si j'achète un CD, c'est pour l'entendre. Si j'en achète 10, ça prendra juste une bonne partie de la nuit (ça peut aussi attendre le lendemain ; mais guère plus). Par contre, des DVDs encore sous plastique, ça j'en ai !

Allez Hop. Pas trop d'esquive, finalement ? Ca change un peu !

9 commentaires:

Yves Duel a dit…

Tu me rappelles mon grand père, qui disait à un sien cousin : "Ah, c'est ça le téléphone ? On te sonne et tu y vas ?"

Après réflexion, tu me rappelles mon grand père également pour tes autres "5 choses "

;-)

zvezdo a dit…

je suis très pour le point pas de chaîne hifi (bien que j'en aie une). En fait je suis très pour tous tes points, sauf la machine à laver, faut quand même pas pousser...

VS a dit…

Mais tu as internet, et même un blog, ce qui me conforte dans l'idée que le blog est davantage du côté de Mme de Sévigné que du côté des techno-fans.

>Yves Duel : je crois que la phrase vient d'Alphonse Allais.

Philippe[s] a dit…

Pas d'accord sur deux de tes affirmations :
1- on peut parfaitement vivre sans voiture ailleurs qu'à Paris (oui, même à Chartres)
2- que la fidélité soit le direct, oui, mais alors sans public (sauf moi (et toi (et Zvezdo (et M. Gv)))). Le public des concerts classiques (en général) exacerbe ma mysanthropie et m'incite à retourner à mes CD

akynou a dit…

C'est vrai que le public, parfois… par excès de pédantisme, de snobisme, de parfum… peut être insupportable. Et parfois, non, il donne même, par sa ferveur, un supplément d'âme à l'œuvre :-)

Sans machine à laver, avec mes trois enfants, je ne pourrais pas survivre.J'ai même investi dans la sécheuse. Me reste à trouver la repasseuse :-)

gilda a dit…

Quel garçon raisonnable (je parle pour la PAL que tu n'as pas).

téléfonino : Il y a un texte de "La cinquième saison" (collectif à l'Ecole des loisirs) qui devrait beaucoup te plaire ; la tolérance même maugréante de ton employeur m'épate un peu. Sinon j'ai pour ma part longtemps été réticente avant d'être convaincue par une amie. Ça tombe que quelques mois plus tard j'apprenais par ce biais un des pires que tu envisages. Et figure-toi que paradoxalement ça m'a bien aidé de l'apprendre comme ça (si tu veux on pourra en causer de vive voix).

ptilou a dit…

A la fin des seventies, en quittant la maison familiale, je ne me suis pas mis dans mes meubles seul, AVANT d 'avoir de quoi me payer une chaîne hifi (de milieu de gamme certes... mais Hifi néanmoins... ). Pour moi c'était, le début de tout ! à mon compte ! (les autres points sont en effet moins importants pour SURVIVRE...)

tilly a dit…

Moi, je l'ai le permis de conduire, depuis (5* - 21) ans, mais je n'ai jamais conduit une voiture, ni autre chose d'ailleurs.

Je passe pour te dire que ca m'a fait plaisir de bavarder avec toi a Paris-Carnet.

J'ai eu un peu de mal pour trouver un billet ou deposer mon petit comm tres peu culturel, je trouve celui-ci tres bien ;)

A bientot

bladsurb a dit…

Bonjour, tilly !

Le plaisir fut réciproque.