dimanche 2 juillet 2006

Le Livre du Graal : 42 Compagnons

Le premier était le roi Ban de Bénoïc, le second était le roi Bohort, son frère, le troisième le roi Arthur, et le quatrième Antor. Le cinquième était Ulfin, le sixième Bretel, le septième Keu, le huitième Lucan le Bouteiller, le neuvième Girflet, le fils de Do de Cardeuil ; le dixième était Marut de la Roche, et le onzième Driant de la Forêt Sauvage. Le douxième était Bélias l'Amoureux, et le treizième Flandrin le Brave, le quatorzième Ladinas de Bénoïc, le quinzième Amoret le Brun et le seizième Aucalet le Roux ; le dix-septième Blois du Casset ; le dix-huitième Bliobléris de Gaunes, le dix-neuvième Canode, le vingtième Meleadon de Blois, le vingt et unième Iesméladant, le vingt-deuxième Placide le Gai, le vingt-troisième Lampadès de la Planoie, le vingt-quatrième Gervais l'Aîné, le vingt-cinquième Christofle de la Roche Bise ; le vingt-sixième était Aiglin des Vaux, le vingt-septième était Calogrenant ; le vingt-huitième était Agusale le Désiré, le vingt-neuvième Agraveil, le fils de la Sage Dame de la Forêt sans Retour, le trentième Cliaclès l'Orphelin, le trente et unième Guivret de Lamballe, le trente-deuxième Khadelin le Beau, le trente-troisième Méraugis de Portlesgués, le trente-quatrième Gornain Cadrus et le trente-cinquième Claris de Gaule ; le trente-sixième Le Laid Hardi, le trente-septième Amadan l'Orgueilleux, le trente-huitième Osenain Coeur-Hardi, le trente-neuvième Galesconde, le quarantième Galet le Chauve, le quarante et unième Blaaris, le filleul du roi Bohort de Gaunes. Et le quarante-deuxième, c'était Merlin qui les conduisait, et le roi Léodegan restait en leur compagnie et ne voulait à aucun prix les quitter.
Les Premiers Faits du roi Arthur, §104

Au milieu d'interminables récits de bataille, où les héros ne cessent d'être abattus par l'ennemi (ce qui signifie seulement qu'ils tombent de leur cheval) avant d'être remis en selle par leurs compagnons, où les troupes se confrontent en milliers de chevaliers plus hardis et géants les uns que les autres, et où les formules répétitives incitent parfois à la lecture accélérée (oui, je ne suis jamais content, maintenant que j'ai de l'épique, j'aimerais plus de diversité...), surgissent des noms aux parfums extraordinaires : imaginer la vie de "la Sage Dame de la Forêt sans Retour" ...

1 commentaire:

Anonyme a dit…

ok