samedi 17 février 2007

Akram Khan - Third Catalogue (Théâtre des Abbesses - 15 Février 2007)

Voici un spectacle fort couru : de nombreux quêteurs de place aux alentours du théâtre, et surtout un placement en salle assez loin de la scène, ce qui m'est rarement arrivé aux Abbesses. Est-ce cette distance qui empèche au charisme habituellement intense d'Akram Kahn de faire effet ? Les trois premières pièces ("Ardhanarishwara" issu de "Polaroïd Feet" de 2001, "Ronin" de 2003, et "Chakravyuh" de 2005) ne me passionnent guère. La technique du danseur solo est toujours aussi spectaculaire, en vitesses de rotation parfaitement maîtrisées, en gestes saturés d'énergie, en traditions plus ou moins subtilement décalées. Mais la magie n'agit pas. Au point que je passe la troisième pièce, après entracte, à somnoler. Trop de fatigue peut-être pour apprécier le spectacle ?
Splendide musique, par contre, avec des musiciens répartis des deux cotés de la scène, qui profitent de larges plages, lorsque Khan change de vêtements et souffle un peu. Et extraordinaire improvisation finale, avec en particulier un passage où le danseur démontre les possibilités musicales des grelots attachés à ces chevilles, en vagues sonores interrompues des claquements secs des talons, dans des rythmiques d'une complexité rare (et sans forcément accélérer).

1 commentaire:

akynou/racontars a dit…

J'y étais avec Lou ce soir et c'était magnifique. C'était aussi une découverte pour nous et nous étions vraiment bien palcés. Il y avait même deux trois places disponibles à l'orchestre…