lundi 10 septembre 2007

Steve Coleman & Five Elements avec le Kroger Quartet (Cité de la Musique - 8 Septembre 2007)

Voici Steve Coleman dans sa formation la plus habituelle, les "5 elements", qui ce soir sont ... 5.
Au centre, le bassiste, Thomas Morgan. Sonorité profonde, jeu puissant, à la fois précis, rigide pour tenir debout dans la tempête, et suffisamment souple pour s'y mouvoir sans rompre, il donne à l'ensemble une colonne vertébrale indispensable.
D'un coté, le batteur Tyshawn Sorey et le percussionniste Pedro Martinez. Sorey est prodigieux : il a une puissance de feu phénoménale, qui parfois couve et parfois flamboie, mais dans une variété de textures, de couleurs, d'intensités qui renouvelle constamment l'attention, même dans les sections les plus péchues. Martinez complète le flux rythmique, touche discrète en fond sonore, ou prenant le premier plan dans quelques solos bien sentis. Leur ensemble donne une matière assez dense mais jamais étouffante.
De l'autre coté, les souffleurs. Steve Coleman, à l'alto, lyrique et fécond, inventif et généreux ; Jonathan Finlayson, le compagnon de plus longue date il me semble, à la trompette, qui le complète pour des enjolivures délicatement ornées ; et la chanteuse Jen Shyu dont la voix se fond dans les cuivres des deux précédents, glissant ça et là des paroles, mais se contentant le plus souvent de ponctuations mélodiques, mais pas assez variés pour ne pas à la longue lasser.
Au bout de trois quart d'heure vient s'ajouter le quatuor à cordes Kroger. La fusion entre les deux univers n'est que très parrtielle. Le quatuor est traité comme un instrument unique, le plus souvent en imitation d'une ligne de saxophone légèrement arpégée. Leur apport reste donc tristement superficiel, un léger glacis décoratif.
Mais la richesse de la musique, les constantes mutations du flux rythmique, les lignes mouvantes de Coleman et Finalyson, suffisent amplement pour une soirée enivrante de sons tourbillonnants.

Autre avis : Jazz à Paris

2 commentaires:

ptilou a dit…

"Jazz à Paris" a un peu les mêmes impressions mitigées sur ce concerts...

http://jazzaparis.canalblog.com/archives/2007/09/10/6150604.html

bladsurb a dit…

Oui, alors qu'il n'a globalement pas aimé, et moi si, on partage pourtant pas mal l'analyse des éléments proposés ! A quoi tient le fait d'entrer ou pas dans la musique, certains soirs !