lundi 15 septembre 2008

Tortoise - Chicago Night (Cité de la Musique - 12 Septembre 2008)

Je connais fort peu la musique de Tortoise - du rock purement instrumental, plutôt instrospectif et atmosphérique. Pas évident de chroniquer ce concert, du coup.

Sur scène, ils sont cinq, plus deux invités. Deux batteries se font face au premier plan, un synthé dans le fond au centre, basse et guitare l'encadrant. Des vibraphones et xylophones sur les bords. Les invités, trompette et électronique, rejetés sur la gauche. Au-dessus, un écran diffuse des vidéos, abstractions winampesques, paysages pixellisés, qui comme bien souvent ne m'intéressent qu'un moment avant de me lasser.

Certains morceaux me laissent totalement indifférent - ballades aux mélodies pas vraiment accrocheuses, rythmes fades, pas de solos distinguables ; ou interludes tranquillement noisy, une "musique blanche" comme il existe un bruit blanc. Il suffit cependant que les deux batteurs se fassent face et alourdissent leur jeu, que les autres s'additionnent en décalage, ou que sonnent les vibraphones en boucles insidieuses et souvent peu prévisibles, pour que la magie fonctionne mieux. Mais ce n'est pas une musique foncièrement destinée au concert, et sans l'apprivoisement du disque qui aurait permis d'en mieux connaître et apprécier la mécanique et les ressorts, difficile de goûter pleinement cette musique volontairement "low-profile" et subtilement anti-spectaculaire.

Rob Mazurek à la trompette a parfois du mal à trouver sa place dans cette musique, les cinq de Tortoise, passant quasiment tous d'un instrument à l'autre, formant une sorte de cercle, assez fermé, même dans leur disposition sur scène. Il semble parfois ne pas jouer sur les mêmes accords, en tous cas pas dans le même esprit, ce qui pour une musique aussi atmosphérique fonctionne mal.
L'autre invité est Kevin Drumm, qui, ce me semble, n'a pas joué du tout de guitare, est resté aux manipulations electroniques, particulièrement manifestes sur la trompette de Mazurek. Leurs passages en duo sont assez froidement accueillis par le public.

Ailleurs : Native Dancer

1 commentaire:

Lewis a dit…

Soit cette nouvelle configuration ne leur réussi pas beaucoup, soit ils ne se bonifient pas avec l'âge (hypothèse que leur discographie tendrait à confirmer). En 2004 Tortoise m'avait impressionné en concert...